Accueil
Accueil
  Jeudi, 22 Juin, 2017

FICHES IMPOT


NEWSLETTER

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque semaine, l'actualité sur les impôts.

REVENUS FINANCIERS : IMPOTS SUR LE REVENU OU PRELEVEMENT LIBERATOIRE ?


Rentrent dans cette catégorie les produits de placement à revenu fixe :

  • Intérêts d'obligations françaises,
  • Intérêts des bons de caisse, des livrets B, des comptes à terme, des SICAV monétaires de distribution, et des comptes courants, versés aux associés.

Principe :

Vous pouvez choisir que vos produits de placement à revenu fixe soient soumis à l'impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire libératoire.

Impôt sur le revenu :

  • Taxation de vos produits de placement à revenu fixe, ajoutés à vos autres revenus, à votre taux marginal, en application du barème progressif,
  • Prélèvements sociaux à 11% (CSG, CRDS, et prélèvement social de 2,3%).

Prélèvement forfaitaire libératoire :

  • Taxation à 16% prélevée par la banque,
  • 11% de prélèvements sociaux,
  • Vos produits de placement à revenu fixe ne sont pas soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu,
  • Possibilité d'opérer votre prélèvement forfaitaire libératoire sur option. Dans le cas contraire, vos produits seront soumis à l'impôt sur le revenu.
  • L'option doit être mentionnée lors de la perception des revenus,
  • Peut porter uniquement sur certains produits (option partielle), par exemple seulement sur les intérêts des obligations, et pas sur les intérêts des comptes à terme,
  • L'option peut également être sélective, quand elle concerne des produits de la même catégorie de revenus: par exemple, uniquement sur les comptes à terme de A et pas sur ceux de B.
  • Le fisc n'exige aucune démarche de votre part quand vous optez pour le régime d'option,
  • La banque est votre seul intermédiaire : vous choisirez le régime d'imposition qui vous convient lors de la souscription de placement,
  • Ne nécessite pas de renouvellement annuel, et dure tant que vous ne l'aurez pas annulée.

Comment choisir l'option la plus avantageuse ?

Pour ce faire, vous devez :

  • considérer votre taux marginal d'imposition au préalable. Il est égal au pourcentage qui touche la tranche supérieure de votre revenu imposable,
  • évaluer votre taux d'imposition en confrontation avec le taux de prélèvement libératoire (en dehors des prélèvements sociaux de 11%),
  • il est préférable que vous optiez pour le prélèvement libératoire dans le cas où l'impôt sur le revenu appliqué à vos rentrées soit plus élevé que le taux de prélèvement libératoire.
  • Le prélèvement libératoire est avantageux quand votre taux d'imposition atteint 19,14%.





Copyright © E-Kanopi, 2007
Mentions Légales  -  Partenaires